Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quai des Dunes - Cinéma associatif d'Etel

Evénementiel avril/mai

5 Avril 2014, 08:39am

Publié par Quai des dunes

     Quelques dates à retenir. Les horaires seront précisés ultérieurement

Samedi 19 AVRIL 

21048619_2013101110150204.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_.jpg  La santé dans l'assiette  (Forks Over Knives) 

2011
de Lee Fulkerson
avec Caldwell Esselstyn, T. Colin Campbell

2 personnes sur 3 sont en surpoids, les cas de diabètes explosent, la moitié d'entre nous prend des médicaments de manière chronique tandis que les cancers, les crises cardiaques et autres maladies cardio-vasculaires représentent désormais les principales causes de décès dans nos pays industrialisés. Les docteurs Colin Campbell et Caldwell Esselstyn, respectivement nutritionniste scientifique et chirurgien réputé, se sont penchés sur le problème et ont tenté de répondre à cette question : est-il possible d'identifier une cause commune à toutes ces maladies et si oui, comment y remédier ? C'est en se rendant compte que la majorité des troubles dont nous souffrons sont inconnus dans les pays où les aliments à base de produits animaux étaient très peu consommés que Campbell et Esselstyn ont décidé de faire une expérience, celle de la thérapie par la nourriture. Le film suit le parcours de ces deux médecins qui expérimentent sur des cobayes volontaires cette nouvelle forme de soin et met en évidence les difficultés mais aussi les accomplissements de chacun d'entre eux.

      VOIR LA BANDE ANNONCE

 

 

Samedi 26 AVRIL 17h30

 A l'occasion du " salon du bâteau transportable"

2 films seront projetés

film-rando-kayak-arzal.jpgLa grande randonnée Kayak : Vannes-Paris

Le jeune caméraman et réalisateur, Raphaël Jochaud, a produit un film de 45 minutes sur un groupe de kayakistes qui est parti du barrage d'Arzal, situé à l'embouchure de la Vilaine (près de Vannes) pour rejoindre Paris Notre-Dame. Avec leur kayak, ils ont longé les côtes de Bretagne et de Normandie puis remonté la Seine. Ils ont atteint leur objectif en 17 étapes, échelonnées sur 3 ans, pour tenir compte de la météo et des disponibilités de chacun.
C'est une histoire d'amitié autant que sportive et de découvertes multiples au fil de l'eau que le film retransmet avec talent.
A cette occasion, sera proposée la dédicace du livre faisant le récit de cette randonnée d'un genre particulier.

 

 

 

la-traversee-delatlantiquealarame.jpgL'atlantique à la rame : Dakar-Guyanne 2012

Traversée de l'Atlantique à la rame, en solitaire, sans escale ni assistance. 4700 km entre Dakar et Cayenne sur des bateaux monotypes équipés d'aviron. Edition BOUVET GUYANE 2012

 

 

 

 

 

Jeudi 8 Mai

 

596974.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgParceque j'étais peintre 

Ce film mène une enquête inédite parmi les oeuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de ces oeuvres : des émotions qu'elles suscitent, de leur marginalisation, leurs signatures ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l'horreur et de l'extermination.
Surtout peut-être, il contemple longuement les dessins, croquis, lavis, peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse...
Dans ce voyage parmi ces fragments d'images clandestines et les ruines des anciens camps, il propose une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d'oeuvre et interroger frontalement l'idée de beauté. L'enjeu en est dérangeant, mais peut-être pourrons-nous mieux nous figure ce que furent ces camps, appréhender les possibles de l'art et éprouver ce qu'est l'honneur d'un artiste - aussi infime et fragile que soit le geste de dessiner.

voir la bande annonce

 

 

 

 

Samedi 17 mai 

TI DOUAR ALRE FÊTE DE LA BRETAGNE 2014

 Projection du film « Le Cheval d’orgueil » (Marc’h al lorc’h) en breton sous-titré en français

plus d'nformation ICI

Region00421.jpg

Le CHEVAL D'ORGUEIL   Claude Chabrol tourne en Bretagne une adaptation du Cheval d'orgueil de Pierre Jakez Hélias. Ce récit autobiographique relate la vie du pays bigouden. La population a largement participé au projet, donnant au film toute son authenticité.

  • Le Cheval d'orgueil décrit la dure vie d'une famille de paysans bigoudens avant la Première Guerre mondiale. Cet ouvrage est un grand succès, il est d'ailleurs traduit en dix-huit langues. Il s'agit d'un récit très minutieux de la vie rurale bretonne et des codes qui la régissent. L'auteur décrit par conséquent le sens de l'honneur paysan, les usages de solidarité, les croyances, les traditions, les rites, les remèdes populaires, en bref une mémoire collective portée par des paysans dont le quotidien est marqué par la difficile survie à la misère. Le sens du titre de l'ouvrage peut être éclairé par cette phrase : "Trop pauvre que je suis pour posséder un autre cheval, du moins le "cheval d'orgueil" aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie". Pierre-Jakes Hélias entend ainsi faire une histoire des paysans dégagée des préjugés, et montrer les évolutions d'un monde paysan en marche vers la modernité (il s'attarde notamment sur le difficile apprentissage du français), qui ne renonce pas pour autant à ses traditions. L'ouvrage se termine par un passage critique sur l'émergence du mouvement nationaliste breton, qui selon lui est porteur d'un repli sur soi néfaste. Le Cheval d'orgueil est par conséquent un récit qui mêle histoire, sociologie, et même ethnologie. Il donne lieu à une polémique avec Xavier Grall, qui lui reproche de donner une image trop passéiste de la Bretagne (Le Cheval couché, 1977).

Commenter cet article